Centre de Formation Professionnelle au Chinois 中文专家
   

Accueil 首页

 

   Société    公司介绍

 

Formation au chinois 中文课程

 

Découvrir la Chine 认识中国

 

Partenaires 合作伙伴

 

Calendrier des activités 活动日程

 

 

    La médecine chinoise :

La médecine chinoise consiste en une théorie expliquant le fonctionnement de l'être humain en bonne santé, sous différents angles : physiologie, psychologie, anatomie etc. Elle explique aussi les causes des maladies et les mécanismes biologiques et psychiques qui en sont les conséquences. Par opposition à la médecine occidentale, la médecine chinoise vise à comprendre chaque être dans son ensemble, aussi bien sain que malade, tant les symptômes visibles qu'invisibles, par une gestion de l'équilibre de l'énergie interne de l'être dans sa globalité. On parle donc surtout de l'être avant que de parler de sa maladie.

C'est une médecine très ancienne, estimée à environ 3000 ans. Dans le premier traité de médecine chinoise connu (le Huang Di Nei Jing), on trouve par exemple la description de cinq organes (nommés Wu Zang) et des six entrailles (nommées Liu Fu) accompagnée de schémas.

Les éléments de la thérapie

La médecine chinoise s'appuie en pratique sur des éléments thérapeutiques primordiaux :

  • la pharmacopée comprenant la phytothérapie (plantes), les minéraux les substances animales voire humaines (ex. le placenta). La phytothérapie chinoise contient des milliers de plantes, décoctions, poudres etc. Elles ont une action importante dans la médecine chinoise. Enfin, la pharmacopée rejoint souvent la cuisine chinoise avec l'usage des saveurs. L'acupuncture et la moxibustion (combustion d'une herbe aidant à faire circuler l'énergie vitale, le Qi)
  • La diététique
  • Le massage traditionnel chinois, Tui Na / An Mo.
  • Le Qi Gong, ou Gymnastique chinoise, qui permet par une pratique régulière, d'équilibrer le Qi, donc de prévenir les maladies. Accompagné des autres éléments thérapeutiques, elle aide au soin du malade.

De part sa forte imbrication dans la culture chinoise, on retrouve en médecine l'ensemble des concepts de sa culture d'origine : le Yin et le Yang (symboles de la bipolarité des choses), Le Qi (l'énergie de l'être)

On retrouve aussi le Wu Xing (les cinq mouvements) : ce sont cinq qualités, ou cinq natures qui permettent d'étudier les caractéristiques de tout symptôme, ainsi que leurs interactions. Ces cinq mouvements sont le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau. médicalement parlant, chacun d'entre eux est en relation avec des organes des sens des émotions.

Emploi dans la médecine occidentale

Dans la médecine traditionelle chinoise, les différentes méthodes de soin (pharmacopée, rituels, acupuncture...) sont intimement liées, de sorte qu'il est impossible en l'état d'évaluer l'efficacité de façon séparée. Les éléments pertinents de cette approche (certains composants de la pharmacopée et l'effet relaxant de l'acupuncture) ont pour l'essentiel déja été intégrés dans la médecine classique, le principal problème de santé publique est actuellement de convaincre les populations baignant dans ces croyances de les abandonner pour se faire soigner selon des méthodes qui ont réellement démontré leur efficacité.

La communauté scientifique s'est penchée sur ces méthodes, et les a analysées sous un angle rationnel. En ce qui concerne l'acupuncture, par exemple, la communauté invalide dans une quasi unanimité l'ancien concept des méridiens, ce qui n'empêche pas quelques scientifiques marginaux de continuer d'y chercher, sans pouvoir le démontrer, un effet.

L'OMS, par respect pour les croyances locales, ne peut éradiquer brutalement les pratiques jugées inefficaces, elle tente d’en atténuer l’effet délétère et de les coupler aux méthodes rationelles. Dans certaines zones, les croyances locales sont si fortes que des familles préfèrent perdre des membres plutot que d'avoir recours à des soins non-traditionnels.

Plusieurs pays de l'Union Européenne et d'Amérique du Nord ont donné une place dans leur système de soin à l’acuponcture : Canada, Angleterre, Allemagne au travers des heilpraktikers qui sont pris en charge par le système de santé etc. En France, le conseil de l'ordre des médecins se montre tolérant envers les médecins occidentaux ayant suivi une spécialisation de quelques années dans des universités occidentales, mais est très hostile envers les personnes issues de formations liées directement aux universités chinoises sans lien avec les universités françaises.

La notion de qi (énergie) et de méridiens est totalement étrangère à la médecine occidentale et aucune expérience n’a jusqu’ici montré sa pertinence. Néanmoins, l'acupuncture ayant des effets relaxants, elle peut être parfois utilisée en complément d'un accompagnement médicalisé pour lutter contre certains problèmes liés aux stress, à la douleur ou a certaines pathologies à dominante psychosomatique. C'est dans ce cadre qu'elle est parfois proposé à des patients. Toutefois, par manque de pédagogie de la part d'une partie du personnel de santé certains patients n'ont d'autre informations que l'explication traditionelle basée sur les méridiens qui, bien qu'erronée, est largement diffusée dans des magazines grand public ou dans certaines émissions télévisées.

Source : chineinformation.com

 



 

 
Nous vous offrons

  • Classe d’essai
  • L’Académie de Chinois vous propose une séance d’Initiation gratuite, une fois par mois, pour vous démystifier l’apprentissage de cette langue.

    Réservez dès maintenant

     

  • Cours de chinois
  •  

  • Atelier de chinois
  •  

  • Séjours et stages en chine
  •  

     

     

    Copyright© 2004-2007 Académie de Chinois- Adr: 4 route de LYON, St Cyr au Mont d'Or |Tel:04 78 33 43 78